L'accueil pour qui?

Certains jeunes enfants ne peuvent vivre avec leurs parents. Ceux-ci ont souvent connu des ruptures, des difficultés, ils ont peu de soutien de leur entourage,… Leur situation ne leur permet pas de répondre quotidiennement aux besoins de leur enfant.

Dans ce cas, les enfants vivent en institution: hôpital, SASPE (Service d'Accompagnement Spécialisé Petite Enfance), Maisons d'enfants. Parfois, ils vivent chez un parent, un voisin, une institutrice… 

Pour répondre aux besoins spécifiques de ces enfants, les Juges de la Jeunesse, Directeurs et Conseillers de l’Aide à la Jeunesse font le projet d’un accueil familial.

 Les enfants seront ainsi  intégrés dans une famille, une école, un quartier, un réseau.

Odoo image and text block


L'accueil, ce qu'il faut savoir

Accueillir n'est pas adopter

La famille d’accueil a un rôle éducatif quotidien auprès de l’enfant : elle s’engage tant affectivement que matériellement. 

L'accueil familial ne crée pas de rupture entre l'enfant et son milieu de naissance. Le jeune a la possibilité de grandir en maintenant des contacts avec sa famille et/ou en connaissant son histoire.

Tandis que l'adoption est un acte  juridique par lequel les liens de l’enfant avec sa famille d’origine sont rompus.

L'accueil, quelle durée?

L'accueil familial peut se décliner sous plusieurs formes:

  • L’accueil d’urgence (45 jours)

  • L’intervention de court terme (3 à 9 mois)

  • Le parrainage (week-ends et congés scolaires)

  • L’accueil de moyen et long terme (pour plusieurs années avec une réévaluation annuelle)

Notre service prend en charge des accueils à moyen ou à long terme. Même si le projet est révisible chaque année, l’accueil dure généralement plusieurs années. Un grand nombre de jeunes sont accueillis jusqu’à leur 18 ans, voire au-delà.